lundi 10 avril 2017

Bébé : Burn Out Maternel - Épuisement Maternel

Bonjour :)

aujourd'hui je fais le 2ème article qui me tenais à coeur après celui sur la dérive Montessori. Le burn out maternel ou épuisement maternel, qui est un sujet un peu étrange à aborder, parce qu'on se sent coupable, ou on ne se rend même pas compte que ça peut exister par exemple. 

Quand on lis les articles, les livres etc à ce sujet, c'est la révélation. Ah c'est donc ça, ce qui me rend mal quand la tétée devient trop longue, quand ton bébé fait plusieurs fois quelque chose que tu n'approuves pas comme pour te défier, quand tu as envie d'un peu de temps pour toi et que ton enfant ne veut que toi, quand tu es fatiguée et ton enfant aussi mais qu'il ne veut pas faire la sieste, ah c'est ça qui fait que je n'ai pas envie de m'habiller ce matin, que je n'ai plus de motivation, plus d'énergie, plus de sourire et que j'ai envie de tout lâcher et de m'enfuir très loin !

-On veut bien s'occuper de notre bébé
-On veut que tout le logement soit nikel
-On veut que chaque repas soit génial
-On veut avoir tous les jours de super activités
-On veut dormir 9hrs par nuit (et le bébé aussi)
-On veut avoir un corps magnifique

ETC. -  INSEREZ VOTRE PROPOSITION

Mais

-On a des contraintes répétées
-On ne peut pas choisir ses horaires
-On a pas de pause
-Etre mère s'apprend
-On a de moins en moins de patience
-On a peu d'aide
-On est "Maman" donc irremplaçable pour bébé

ETC. -  INSEREZ VOTRE PROPOSITION

La vérité c'est que c'est très dur d'être maman, c'est magnifique, c'est exceptionnel, mais c'est très dur.

On passe par plusieurs phases, plusieurs émotions, et on rentre dans un tourbillon où tout est noir, même les bons moments. On s'est trop donné, on s'est trop oublié, on s'est enfermé dans cette bulle maman-bébé qui gère tout et qui nous rendait si fière et on s'est intoxiquée

Il y a aussi le soutien des proches, leur capacité à absorber, à rendre et à apaiser. Leur présence ou absence, leur aide aux tâches ménagères ou leur indifférence. Ils sont comme des épées de damoclès autour de soi. Soit ils se transforment en boule de bonheur par leurs gestes, leur affection, leur attention, soit, ce que tu redoutais... ils t'assènent de réflexions mal placées, de reproches, ou pire d'indifférence.

Pour ma part, je tente de concilier mon envie de simplicité et d'efficacité. Les travaux qu'on a à terminer, les moments avec ma fille, le travail (blog, asso etc.) et tout le reste. C'est très dur, car en fin de journée, j'ai délaissé quelque chose pour faire quelque chose d'autre et j'ai souvent une sensation de déception, comme si je n'avais pas accompli tout ce que j'avais voulu ce jour là. Et c'est très pesant ce manque de satisfaction. 

J'espère que cette sensation s'en ira lorsque nous auront terminé les travaux qui sont énergivores et chronophages. 

C'est aussi très dur parce qu'on a des passions et des projets dans lesquels on ne peut pas se lancer corps et âme justement parce qu'on est débordés, il faut alors lâcher prise sur toutes nos espérances, et ajuster sa vision des choses. Ok je n'ai pas le temps pour ceci ou cela, mais ce n'est pas grave, je vais faire au mieux et aussi prendre du temps pour moi pouvoir faire ceci ou cela. 

Et il y a cet esprit malsain de concurrence, d'image de perfection, qui tourne sur internet et qui envahit maintenant la sphère privée. L'idée qu'une maman peut très bien être magnifique, très en forme, allaiter, tout gérer et j'en passe. Trop de personnes se mettent la barre trop haute et la désillusion lorsqu'on passe à la réalité est très grande.

J'avais envie de vous en parler, mais d'éviter de paraître redondante sur ce qu'en dise déjà les sites connus. Je voulais y mettre beaucoup de moi, pour vous montrer que la maternité c'est beaucoup de non dis, sans trop vous ennuyer ! Je le répète encore, évitez de culpabiliser, prenez du recul pour savoir apprécier une autre perspective, essayez d'en parler à quelqu'un qui vous assistera ou au moins vous écouteras sans vous juger et acceptez d'avoir des faiblesses, de ne pas être parfaite et de faire au mieux.

HE sympa pour aller mieux : petit grain bigaradier, orange douce, mandarine, néroli... 

Bisouilles